TOP 10 DES DERNIERS LIEUX DE TOURNAGE DE JAMES BOND

Laura Maudlin - Oct 4, 2021
0

Retardé d'un an et demi, et après une première mondiale à Londres que même la royauté britannique n'a pas osé manquer, avec le prince Charles, Camilla et les ducs de Cambridge foulant le tapis rouge, No Time to Die, le dernier James Bond, est prêt à sortir dans le monde entier en octobre. Daniel Craig fait ses adieux au MI6 et à la franchise James Bond, en jouant dans le cinquième opus de l'agent secret fictif, dans une aventure au rythme effréné réalisée par Cary Joji Fukunaga. Comme toujours, le film regorge de style et de scènes d'action, filmées dans des paysages époustouflants du monde entier. De la Jamaïque, où un Bond à la retraite reçoit sa dernière mission, à Kalsoy (îles Féroé), en passant par la ville italienne de Matera, la côte amalfitaine, les montagnes escarpées du parc national de Cairngorms en Écosse et les routes panoramiques de Norvège... voici les lieux de tournage du 25e James Bond. Tourism Review présente les meilleurs lieux de tournage de Bond.

Port Antonio, Jamaïque

Le film nous entraîne cinq ans après la retraite de 007. L'ancien agent du MI6 vit désormais en Jamaïque, une destination commune à de nombreux films de James Bond, ainsi que l'endroit où Ian Fleming a été inspiré pour écrire le personnage, désormais disponible sur Airbnb sous la forme d'un luxueux cottage sur le célèbre domaine Goldeneye.

Sur la côte nord, dans une charmante station balnéaire de Port Antonio, Bond mène une vie paisible jusqu'à ce qu'un vieil ami de la CIA, Felix Leiter (joué par Jeffrey Wright), se présente pour demander de l'aide afin de traquer Safin, un mystérieux méchant (Rami Malek).

On y retrouve les collines verdoyantes, les plages de sable blanc et les eaux turquoise jamaïcaines des films précédents, comme Dr. No (1962), dans lequel Honey Ryder émerge des eaux de Laughing Waters, et Live and Let Die (1973).

Route de l'océan Atlantique, Norvège

La route de l'océan Atlantique, ou Atlanterhavsvegen en norvégien, est l'une des routes les plus impressionnantes de Norvège. Ouverte en 1989, elle relie l'île d'Averøy au continent en passant par plusieurs petites îles et îlots, ainsi que par huit ponts, sur un tronçon de 8,3 kilomètres de long.

Comme il s'agit de l'une des routes les plus fascinantes du monde, elle est devenue le cadre idéal pour une séquence de conduite rapide avec Bond au volant de sa classique Aston Martin V8 Vantage.

Nittedal, Norvège

Un autre lieu de tournage norvégien est la ville tranquille de Nittedal, dans la région de Romerike, à environ une heure au nord d'Oslo. Le lac gelé de Nittedal est le théâtre d'une autre course-poursuite épique entre Safin, le méchant du film, et Madeleine Swann, interprétée par Léa Seydoux.

Matera, Italie

De la Norvège, nous nous rendons à Matera, en Italie, connue pour les "Sassi", un vieux quartier de la ville avec des maisons creusées dans le "tuf", une roche calcaire poreuse. Ce lieu est également inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Capitale européenne de la culture en 2019, Matera apparaît dans le film dans une autre course-poursuite en voiture qui se déroule dans un labyrinthe de rues étroites et se termine par un saut dans le vide filmé sur un pont à Gravina di Puglia, à environ 26 kilomètres de Matera.

Sapri, Italie

Un autre lieu de tournage italien est Sapri, sur la côte amalfitaine, dans la province de Salerne.

La scène est filmée à Spiaggia dell'Arcomagno, une plage avec une arche rocheuse naturelle créée par l'érosion d'une falaise, qui mène à une petite baie d'environ 25 mètres aux eaux cristallines.

Kalsoy, Îles Féroé

L'un des lieux les plus reculés utilisés dans le dernier film de James Bond est Kalsoy, une île située au nord-est des îles Féroé, célèbre pour ses falaises abruptes.

Avec moins d'une centaine d'habitants, l'île est connue sous le nom de "flûte" en raison de sa forme mince. Elle compte au total 11 vallées et 13 pics, reliés par un labyrinthe de routes partiellement revêtues et de tunnels sombres.

Parc national de Cairngorms, Écosse

Les régions écossaises sont devenues un élément incontournable des films de James Bond. Dans ce cas, le scénario est la chaîne des Cairngorms, qui forme la plus grande réserve naturelle nationale de Grande-Bretagne. Le parc est un écosystème spectaculaire parsemé de pins, de ruisseaux, de cabanes isolées et de pics imposants pouvant atteindre 1 300 mètres de haut.

Ardverikie House, Écosse

Une autre scène de conduite avec des voitures qui volent et Bond qui échappe aux méchants dans des Range Rovers se déroule dans les Highlands écossais, autour du domaine d'Ardverikie.

Également présenté dans le drame The Crown sur Netflix, le domaine Ardverikie est une incroyable maison baronniale écossaise située dans les profondeurs de Kinloch Laggan.

Forêt de Buttersteep, Angleterre

La forêt de Buttersteep, dans le comté anglais de Berkshire, aurait été fermée pendant 12 jours pour le tournage de scènes de No Time to Die.

Cette zone sauvage et naturelle de la forêt de Swinley faisait autrefois partie de la forêt de Windsor et présente des fortifications de l'époque géorgienne qui ont servi à former les soldats pendant les guerres napoléoniennes.

Plaine de Salisbury, Angleterre

Les explosions et autres effets spéciaux ont été filmés à Salisbury, dans le comté de Wiltshire, propriété du ministère britannique de la Défense, où se trouve le laboratoire de science et technologie de défense de Porton Down, l'un des lieux les plus secrets et les plus controversés du pays. On pense que des expériences sur l'anthrax et le sarin y ont été menées, ainsi que sur d'autres agents neurotoxiques utilisés comme armes chimiques. Rien n'évoque plus James Bond qu'une installation militaire au passé douteux et crapuleux !

Commentaires

Ajouter un commentaire