SHONAI: UN JOYAU CACHÉ DU JAPON

Lisa Wallin - Oct 22, 2018
0

La « Golden Route » du Japon emmène les visiteurs voir quelques-unes des destinations touristiques les plus populaires de Tokyo à Kyoto et Osaka et tout ce qui se trouve entre ces villes. C’est un excellent chemin à suivre pour ceux qui visitent le Japon pour la première fois, mais ceux qui veulent un aperçu de ce à quoi ce pays ressemble à part les principaux lieux touristiques devraient jeter un coup d’œil à Shonai.

Mais où se trouve Shonai ?

La région de Shonai se trouve du côté ouest de la préfecture de Yamagata dans le nord-est du Japon. Sa situation géographique est unique, entre la mer du Japon à l’ouest et les montagnes au nord, à l’est et au sud. Pendant des siècles, la rivière Mogami a été la seule vraie artère de transport connectant la riche nature de Shonai au reste du monde. Aujourd’hui, ses villes centrales en matière de commerce et de culture, Tsukora et Sakata, sont facilement accessibles et un bonheur à explorer pour à la fois le touriste occasionnel et le globe-trotteur qui cherche à économiser.

SHONAI: UN JOYAU CACHÉ DU JAPON

Un héritage culturel unique

Puisque Shonai était historiquement difficile d’accès, sa culture locale a gardé des caractéristiques uniques — même à l’intérieur du Japon — et elle est devenue un mélange dynamique de coutumes. Les traditions spirituelles centenaires des trois montagnes de Dewa, connues sous le nom de Dewa Sanzan, demeurent fortes — encore aujourd’hui, les gens font des pèlerinages annuels pour retrouver la nature et se reconnecter à eux-mêmes. Les vieux bateaux connus sous le nom de Kitamaebune (littéralement bateau en direction du nord) ont apporté la culture de Kyoto sur la rivière Mogami pendant des siècles et des traces de ces liens peuvent encore être trouvées dans la ville de Sakata aujourd’hui. Pendant l’ère Edo (1603-1868), Shonai était un domaine féodal dirigé par le samurai du clan Sakai, qui était des vassaux du dirigeant du Japon, le shogun Tokugawa. Puisqu’ils devaient visiter la capitale régulièrement, ils ramenaient avec eux des coutumes qu’ils avaient apprises dans la grande ville. Finalement, Shonai partage aussi des affinités culturelles avec d’autres endroits dans Tokohu, la région nordique à laquelle elle appartient géographiquement.

Vivez Shonai à travers les traditions qui subsistent aujourd’hui

Une partie du charme de Shonai réside dans leur préservation des traditions anciennes tout en innovant et en créant de nouvelles pratiques. Promenez-vous autour de la ville et vous trouverez un mélange de vieilles maisons et de designs contemporains — qui couperont tous les deux votre souffle. Cependant, au lieu de vous contenter de voir ce que Shonai offre, les visiteurs devraient l’expérimenter en premier. Voici quelques activités uniques dont les visiteurs peuvent encore profiter aujourd’hui.

Peindre des chandelles à la Togashi Candle Shop

À l’ère Edo, quand les seigneurs de Shonai visitaient la capitale du Japon pour offrir leur respect au shogun, ils apportaient d’exquis présents qui valaient très cher. L’un des plus notables de ceux-ci était des chandelles peintes à la main avec des motifs élaborés et aux couleurs vives. La tradition de créer de belles chandelles demeure et les visiteurs sont invités à peindre leur propre chandelle à ramener chez eux comme souvenir. Cela prend moins d’une heure et est amusant pour tous les âges. Réservation requise. experiencetsuruoka.com/Togashi-Candle-Shop/

SHONAI: UN JOYAU CACHÉ DU JAPON

Prestation de danse de maikos à la Somaro Tea House

Une des nombreuses importations culturelles de Kyoto par les bateaux Kitamaebune a été les spectacles de geisha. Bien que cette tradition ait été perdue pendant de nombreuses années, vous pouvez maintenant vivre une vraie performance de maikos à la maison de thé Somaro dans la ville de Sakata. Il y a deux prestations chaque jour – une à midi incluant un repas bento exquis, et une à quatorze heures qui ne comprend que la danse. Leurs mouvements délicats sont ensorcelants alors qu’elles racontent des histoires à travers leurs pas. Après le spectacle, profitez de l’occasion pour prendre des photos avec les maikos et, par la suite, prenez le temps d’explorer la propriété luxueuse et ses trésors. https://www.somaro.net/englishhome

SHONAI: UN JOYAU CACHÉ DU JAPON

Fabrication de décorations kasafuku au Sanno Club

Tout juste à côté de la maison de thé Somaro se trouve le Sanno Club, un bâtiment majestueux en bois rempli d’étrangetés architecturales uniques et de magnifiques œuvres d’art, connues sous le nom de kasafuku. Les décorations kasafuku (littéralement « parapluie » et « bonne fortune ») ont été fabriquées par des femmes pour protéger leurs bébés du mal et leur souhaiter une bonne santé. Elles priaient en cousant, puis dédiaient les décorations à un tombeau ou à un temple local. Ces décorations étaient alors accrochées à des supports qui ressemblaient à des parapluies pour protéger les décorations des esprits malveillants. De nos jours, les décorations kasafuku sont souvent données en cadeau lors de mariages et pour célébrer des naissances. Les visiteurs peuvent s’essayer à fabriquer leur propre kasafuku ici. Un professeur est sur le site la plupart des jours, mais appelez en avance pour confirmer — surtout si vous venez avec un plus grand groupe. sannou.matizukuri.info

Pour des informations touristiques sur Shonai: https://www.odysseyjapan.com/shonai/ 

SHONAI: UN JOYAU CACHÉ DU JAPON

Commentaires

Ajouter un commentaire